REVUE DEMOSPHERIQUE

La Galaxie MoDem... en un clic

24.10.07

Les députés qui ont voté contre la loi Hortefeux

IN SARKOFRANCE

Voici la liste exhaustive des députés qui ont voté contre "l'ensemble du projet de loi relatif à la maîtrise de l'immigration, à l'intégration et à l'asile" (texte de la commission mixte paritaire), dite loi Hortefeux. Sur 577 députés, 27 absents, 33 abstentions, 517 suffrages exprimés, 282 votants en faveur de la loi, 235 contre la loi. Voici la liste des 235 opposants.

GROUPE UMP (4 opposants sur 321): MM. François Goulard, Franck Marlin, Guy Teissier et André Wojciechowski

GROUPE SOCIALISTE, RADICAL, CITOYEN ET DIVERS GAUCHE (201 CONTRE sur 203): Mmes Patricia Adam, Sylvie Andrieux, MM. Jean-Marc Ayrault, Jean-Paul Bacquet, Dominique Baert, Jean-Pierre Balligand, Gérard Bapt, Claude Bartolone, Jacques Bascou, Christian Bataille, Mmes Delphine Batho, Chantal Berthelot, M. Jean-Louis Bianco, Mme Gisèle Biémouret, MM. Serge Blisko, Patrick Bloche, Daniel Boisserie, Maxime Bono, Mme Marie-Odile Bouillé, M. Christophe Bouillon, Mme Monique Boulestin, M. Pierre Bourguignon, Mme Danielle Bousquet, MM. François Brottes, Alain Cacheux, Jérôme Cahuzac, Jean-Christophe Cambadélis, Thierry Carcenac, Christophe Caresche, Mme Martine Carrillon-Couvreur, MM. Laurent Cathala, Bernard Cazeneuve, Guy Chambefort, Jean-Paul Chanteguet, Gérard Charasse, Alain Claeys, Jean-Michel Clément, Mme Marie-Françoise Clergeau, MM. Gilles Cocquempot, Pierre Cohen, Mmes Catherine Coutelle, Pascale Crozon, M. Frédéric Cuvillier, Mme Claude Darciaux, MM. Michel Debet, Pascal Deguilhem, Mme Michèle Delaunay, MM. Guy Delcourt, Michel Delebarre, Bernard Derosier, Michel Destot, Marc Dolez, René Dosière, Julien Dray, Tony Dreyfus, Jean-Pierre Dufau, William Dumas, Mme Laurence Dumont, MM. Jean-Louis Dumont, Jean-Paul Dupré, Yves Durand, Mme Odette Duriez, MM. Philippe Duron, Olivier Dussopt, Christian Eckert, Henri Emmanuelli, Mme Corinne Erhel, MM. Laurent Fabius, Albert Facon, Mme Martine Faure, M. Hervé Feron, Mmes Aurélie Filippetti, Geneviève Fioraso, M. Pierre Forgues, Mme Valérie Fourneyron, MM. Michel Françaix, Jean-Claude Fruteau, Jean-Louis Gagnaire, Mme Geneviève Gaillard, MM. Guillaume Garot, Jean Gaubert, Mme Catherine Génisson, MM. Paul Giacobbi, Jean-Patrick Gille, Mme Annick Girardin, MM. Joël Giraud, Jean Glavany, Daniel Goldberg, Gaëtan Gorce, Mme Pascale Got, MM. Marc Goua, Jean Grellier, Mme Elisabeth Guigou, M. David Habib, Mme Danièle Hoffman-Rispal, M. François Hollande, Mme Sandrine Hurel, M. Christian Hutin, Mme Monique Iborra, M. Jean-Louis Idiart, Mme Françoise Imbert, MM. Michel Issindou, Eric Jalton, Serge Janquin, Henri Jibrayel, Régis Juanico, Armand Jung, Mme Marietta Karamanli, M. Jean-Pierre Kucheida, Mme Conchita Lacuey, MM. Jérôme Lambert, François Lamy, Jack Lang, Jean Launay, Jean-Yves Le Bouillonnec, Mme Marylise Lebranchu, MM. Patrick Lebreton, Gilbert Le Bris, Jean-Yves Le Déaut, Michel Lefait, Jean-Marie Le Guen, Mme Annick Le Loch, M. Patrick Lemasle, Mmes Catherine Lemorton, Annick Lepetit, MM. Bruno Le Roux, Jean-Claude Leroy, Bernard Lesterlin, Serge Letchimy, Michel Liebgott, Mme Martine Lignières-Cassou, MM. Albert Likuvalu, François Loncle, Victorin Lurel, Jean Mallot, Louis-Joseph Manscour, Mmes Jacqueline Maquet, Jeanny Marc, Marie-Lou Marcel, MM. Jean-René Marsac, Philippe Martin, Mmes Martine Martinel, Frédérique Massat, MM. Gilbert Mathon, Didier Mathus, Mme Sandrine Mazetier, MM. Michel Ménard, Kléber Mesquida, Jean Michel, Didier Migaud, Arnaud Montebourg, Pierre Moscovici, Pierre-Alain Muet, Philippe Nauche, Henri Nayrou, Alain Néri, Mmes Marie-Renée Oget, Françoise Olivier-Coupeau, Dominique Orliac, M. Christian Paul, Mme George Pau-Langevin, MM. Germinal Peiro, Jean-Luc Perat, Jean-Claude Perez, Mmes Marie-Françoise Pérol-Dumont, Sylvia Pinel, Martine Pinville, M. Philippe Plisson, Mme Catherine Quéré, MM. Jean-Jack Queyranne, Dominique Raimbourg, Simon Renucci, Mmes Marie-Line Reynaud, Chantal Robin-Rodrigo, MM. Alain Rodet, Marcel Rogemont, Bernard Roman, René Rouquet, Alain Rousset, Patrick Roy, Michel Sainte-Marie, Michel Sapin, Mme Odile Saugues, M. Christophe Sirugue, Mme Christiane Taubira, M. Pascal Terrasse, Mme Marisol Touraine, MM. Jean-Louis Touraine, Philippe Tourtelier, Jean Jacques Urvoas, Daniel Vaillant, Jacques Valax, André Vallini, Manuel Valls, Michel Vauzelle, Michel Vergnier, André Vézinhet, Alain Vidalies, Jean-Michel Villaumé, Jean-Claude Viollet et Philippe Vuilque

GROUPE GAUCHE DÉMOCRATE ET RÉPUBLICAINE (23 CONTRE sur 24) Mme Marie-Hélène Amiable, M. François Asensi, Mmes Huguette Bello, Martine Billard, MM. Alain Bocquet, Patrick Braouezec, Jean-Pierre Brard, Mme Marie-George Buffet, MM. Jean-Jacques Candelier, André Chassaigne, Yves Cochet, Jacques Desallangre, Mme Jacqueline Fraysse, MM. André Gerin, Pierre Gosnat, Maxime Gremetz, Jean-Paul Lecoq, Noël Mamère, Roland Muzeau, Daniel Paul, François de Rugy, Jean-Claude Sandrier et Michel Vaxès

GROUPE NOUVEAU CENTRE (4 contre sur 21): MM. Stéphane Demilly, Jean Dionis du Séjour, Jean-Christophe Lagarde et Claude Leteurtre

DÉPUTÉS NON INSCRITS (3 opposants sur 7) : MM. François Bayrou, Thierry Benoit et Jean Lassalle

Posté par ultramodem à 13:48 - Le Blog de la semaine - Commentaires [3] - Permalien [#]

Vitrolles : Quand l’UMP recycle le passé …

IN JEAN-CLAUDE MATHON  VITROLLES

Mercredi 24 octobre 2007 :

.
Depuis quelques temps, les observateurs politiques de la vie vitrollaise pouvaient se poser la question de savoir si l’UMP locale est réellement l’UMP ou un simple ersatz de l’extrême droite vitrollaise.
.
Depuis quelques jours, il semble bien que le Front National et Eric Grandviergne en particuliers ait trouvé la réponse à cette question. En effet, le candidat FN aux municipales, à peine sa candidature déclarée, lance un appel du pied voyant à Christian Borrelli, le candidat UMP, lui proposant ni plus ni moins qu’une alliance, et ce dès avant le résultat du premier tour : « Avec quatre membres du FN, nous sommes prêts à le (NDLA : Christian Borrelli) rejoindre et à le soutenir s’il nous accepte en places éligibles sur sa liste Vitrolles Unie ».
.
Mais avait-il réellement besoin d‘appel du pied. On peu aussi se poser cette question en observant le piquant de la situation de la droite locale qui, bien loin des aspirations et des valeurs de l’UMP nationale, se complait dans une stratégie politicienne digne d’un mauvais roman de gare.
.
Le piquant de la situation, c’est quand on découvre l’équipe qui entoure le candidat UMP aux municipales. On peut aussi se demander si nous ne nous trouvons pas dans une optique de retour au pouvoir de l’équipe ayant dirigée la mairie sous les Mégret. On ne compte plus les membres de cette équipe se trouvant désormais au 33 Place de Provence. C’est probablement ce qu’à l’UMP on nomme le renouvellement des cadres !

.
Autre questionnement : Quand le candidat Front National fait sa demande d’alliance à l’UMP dans un hôtel dirigé par un haut cadre local de « Vitrolles-Unie », par ailleurs ancien conseiller municipal sous les Megrets et désormais proche de Christian Borrelli, est-ce bien innocent ?

Comment peut-on annoncer fièrement que l’on « prépare l’alternance politique », que l’on va « rassembler tous les courants de la droite républicaine », « Être attentif aux intérêts de Vitrolles » Proposer « un projet jeune et ambitieux » quand on s’entoure de membres d’une ancienne municipalité qui n’ont pas été capables de le faire quand ils étaient au pouvoir et encore moins quand ils étaient dans l’opposition.
.
« Alternance politique » avec des conseillers municipaux depuis dix ans à la mairie …
« Etre attentif .. » Ne l’auraient-ils pas été durant ces dix ans ?
« Projet jeune » … Avec ces vieux « requins » de la politique …
Drôle de conception de l’alternance, de l’écoute et de la jeunesse !

Alors, si les anciens colistiers des Mégret sont si formidables que cela pour être recyclés par l’UMP locale, pourquoi ces anciens colistiers ne font pas plutôt une alliance de « Vitrolles Unie » vers « Vitrolles en tête » plutôt que l’inverse, ce serait plus clair pour des électeurs qui se demande à la fois à quel jeu joue la droite locale et où se trouve l’opposition lors des conseils municipaux.

Nicolas Sarkozy a donné espoir aux français d’une autre politique, une politique d’ouverture allant vers l’avant, vers l’avenir …

Visiblement, « Vitrolles Unie » a compris le message en transformant l’ouverture en fermeture et l’avenir en passé !

Posté par ultramodem à 13:32 - Droites - Commentaires [0] - Permalien [#]

16.10.07

GUY MOQUET RECYCLE

IN TIMEO DANAOS ET DONA FERRENTES

guy_moquet

Posté par ultramodem à 14:29 - Les perles - Commentaires [0] - Permalien [#]
Fin »