REVUE DEMOSPHERIQUE

La Galaxie MoDem... en un clic

24.10.07

Vitrolles : Quand l’UMP recycle le passé …

IN JEAN-CLAUDE MATHON  VITROLLES

Mercredi 24 octobre 2007 :

.
Depuis quelques temps, les observateurs politiques de la vie vitrollaise pouvaient se poser la question de savoir si l’UMP locale est réellement l’UMP ou un simple ersatz de l’extrême droite vitrollaise.
.
Depuis quelques jours, il semble bien que le Front National et Eric Grandviergne en particuliers ait trouvé la réponse à cette question. En effet, le candidat FN aux municipales, à peine sa candidature déclarée, lance un appel du pied voyant à Christian Borrelli, le candidat UMP, lui proposant ni plus ni moins qu’une alliance, et ce dès avant le résultat du premier tour : « Avec quatre membres du FN, nous sommes prêts à le (NDLA : Christian Borrelli) rejoindre et à le soutenir s’il nous accepte en places éligibles sur sa liste Vitrolles Unie ».
.
Mais avait-il réellement besoin d‘appel du pied. On peu aussi se poser cette question en observant le piquant de la situation de la droite locale qui, bien loin des aspirations et des valeurs de l’UMP nationale, se complait dans une stratégie politicienne digne d’un mauvais roman de gare.
.
Le piquant de la situation, c’est quand on découvre l’équipe qui entoure le candidat UMP aux municipales. On peut aussi se demander si nous ne nous trouvons pas dans une optique de retour au pouvoir de l’équipe ayant dirigée la mairie sous les Mégret. On ne compte plus les membres de cette équipe se trouvant désormais au 33 Place de Provence. C’est probablement ce qu’à l’UMP on nomme le renouvellement des cadres !

.
Autre questionnement : Quand le candidat Front National fait sa demande d’alliance à l’UMP dans un hôtel dirigé par un haut cadre local de « Vitrolles-Unie », par ailleurs ancien conseiller municipal sous les Megrets et désormais proche de Christian Borrelli, est-ce bien innocent ?

Comment peut-on annoncer fièrement que l’on « prépare l’alternance politique », que l’on va « rassembler tous les courants de la droite républicaine », « Être attentif aux intérêts de Vitrolles » Proposer « un projet jeune et ambitieux » quand on s’entoure de membres d’une ancienne municipalité qui n’ont pas été capables de le faire quand ils étaient au pouvoir et encore moins quand ils étaient dans l’opposition.
.
« Alternance politique » avec des conseillers municipaux depuis dix ans à la mairie …
« Etre attentif .. » Ne l’auraient-ils pas été durant ces dix ans ?
« Projet jeune » … Avec ces vieux « requins » de la politique …
Drôle de conception de l’alternance, de l’écoute et de la jeunesse !

Alors, si les anciens colistiers des Mégret sont si formidables que cela pour être recyclés par l’UMP locale, pourquoi ces anciens colistiers ne font pas plutôt une alliance de « Vitrolles Unie » vers « Vitrolles en tête » plutôt que l’inverse, ce serait plus clair pour des électeurs qui se demande à la fois à quel jeu joue la droite locale et où se trouve l’opposition lors des conseils municipaux.

Nicolas Sarkozy a donné espoir aux français d’une autre politique, une politique d’ouverture allant vers l’avant, vers l’avenir …

Visiblement, « Vitrolles Unie » a compris le message en transformant l’ouverture en fermeture et l’avenir en passé !

Posté par ultramodem à 13:32 - Droites - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire